La première bulletin de St. Bonnet de Condat (bulletin)

La première bulletin de St. Bonnet de Condat (bulletin)

Deux mois après

Deux mois se sont écoulés depuis que nous sommes devenus les fiers propriétaires du Camping La Santoire à Saint Bonnet de Condat en Auvergne, Cantal – France. Le 7 janvier, notre acte authentique est passé devant notaire et depuis nous avons émigré définitivement des Pays-Bas vers la France.

Les premiers jours

À l’arrivée, il y avait beaucoup de neige, ce qui a créé une atmosphère de rêve au camping. Ce n’était donc pas une punition de passer nos premières semaines dans l’un des quatre chalets avec les bestioles. Nous avions l’intention de simplement remplacer les sièges des toilettes dans les chalets.

Cependant, on s’est vite rendu compte qu’on voulait prendre les choses en main afin de pouvoir proposer un niveau différent. Pendant cette période, il y avait beaucoup à arranger, mais peu à peu, l’électricité, l’eau et même le téléphone et Internet ont été connectés avec beaucoup de difficulté. Après un mois, nous avons pu emménager dans la maison.

En fait, nous ne voulions rien faire à ce sujet, mais avec l’aide de la famille et des amis, nous étions tellement en avance sur notre horaire que nous pouvions déjà tout faire à notre goût. Lors de notre dernier déménagement, nous avons immédiatement commencé à travailler sur les chalets, où nous avons maintenant entièrement rénové tout, de la tuyauterie au mobilier..

Les premiers jours À l’arrivée, il y avait beaucoup de neige, ce qui a créé une atmosphère de rêve au camping. Ce n’était donc pas une punition de passer nos premières semaines dans l’un des quatre chalets avec les bestioles. Nous avions l’intention de simplement remplacer les sièges des toilettes dans les chalets. Cependant, on s’est vite rendu compte qu’on voulait prendre les choses en main afin de pouvoir proposer un niveau différent. Pendant cette période, il y avait beaucoup à arranger, mais peu à peu, l’électricité, l’eau et même le téléphone et Internet ont été connectés avec beaucoup de difficulté.

Après un mois, nous avons pu emménager dans la maison. En fait, nous ne voulions rien faire à ce sujet, mais avec l’aide de la famille et des amis, nous étions tellement en avance sur notre horaire que nous pouvions déjà tout faire à notre goût. Lors de notre dernier déménagement, nous avons immédiatement commencé à travailler sur les chalets, où nous avons maintenant entièrement rénové tout, de la tuyauterie au mobilier..

Au courant de tout Aujourd’hui nous sommes plombiers, peintres, nettoyeurs, électriciens, plâtriers, acheteurs, carreleurs, stylistes d’intérieur, mais surtout bons vivants ! Travaillait sept jours sur sept, mais se couchait rarement si satisfait tous les jours.

Presque quotidiennement, les villageois, les passants et les autres personnes qui voient cela ou ont entendu parler de notre réouverture sont sur le pas de la porte. Tout le monde est très sympathique, serviable et surtout enthousiaste à propos de nos projets. Dans un village d’un peu plus de 100 habitants, on envoie un texto au maire quand la poubelle est pleine et donc il y a eu quelques chocs culturels de plus…

On se sent très bien ici et chaleureusement accueillis par la communauté. Le français progresse de jour en jour, mais c’est certainement encore un défi parfois. Après tout, comprendre un dialecte lourd à travers le téléphone ou un bouchon de bouche est tout à fait différent d’imiter des leçons de langue exemplaires et calmement prononcées. Pourtant, nous recevons des compliments sur nos efforts et il n’y a pas eu une situation que nous n’avons pas gérée…

La météo

Depuis la deuxième semaine de janvier, nous sommes assis ici l’après-midi au soleil, qui se montre pleinement. Malgré le fait que la température peut être faussement basse, il fait déjà très agréable ici à 8 degrés. Que ce soit la montagne, l’altitude, l’abri ou le climat ; nous signons pour cela et ne voulons rien d’autre! La neige a également disparu et, encore une fois avec l’aide de la famille, nous avons fait un début sur le terrain.

Autour des chalets, vous pouvez voir à quoi tout devrait ressembler à nouveau et la semaine prochaine, nous recevrons une assistance mécanique des travailleurs municipaux. Cela aussi est presque inimaginable si nous le comparons avec la façon dont nous vivions aux Pays-Bas. Après tout, à Eindhoven, nous ne pouvions aller à la mairie pour un rendez-vous concernant notre départ que 3 semaines plus tard.

Bar et épicerie

Le bar – avec une licence d’exploitation qui a maintenant été réalisée, après 2,5 jours de cours intensifs en français – et l’épicerie sont maintenant complètement finis. Quelques accords avec des fournisseurs sont prévus et avant la fin du mois nous espérons avoir démarré les premières activités commerciales ici. Dans tous les cas, le village peut venir à nous pour ses besoins quotidiens et sa détente et nous obtenons lentement un certain chiffre d’affaires.

Paix et calme

En attendant, avec notre connexion ADSL à l’ancienne, nous sommes bien conscients de ce qui se passe dans le monde – carrément affreux. Cependant, nous n’obtenons pas grand-chose de toutes les nouvelles ici. Dans le village, le temps s’arrête et les gens font « leur truc », avec peu ou pas de place pour l’inquiétude ou l’agitation. Les vastes et magnifiques environs ne laissent aucune place au stress et nous pouvons nous détendre complètement, même si nous devons retourner à la quincaillerie pour la deuxième fois en 1 jour – qui est à 45 minutes.

Présence en ligne

Une fois connectés au monde extérieur, nous avons également commencé à construire notre site web, en 5 langues, avec module de réservation, voyages dans la région – tous les accompagnements… Cela s’avère être beaucoup de travail, mais avec un peu de patience, nous serons pleinement bientôt opérationnel pour vous ! En attendant, l’avancement peut être suivi via Facebook et Instagram et pour les réservations nous restons joignables via info@campinglasantoire.fr.

Ce qui manque encore

Nous n’avons pas regretté une seconde notre décision et attendons avec impatience notre première saison, dans laquelle nous espérons tous vous accueillir. Pour l’instant, nous sommes encore bien en avance sur le planning prévu pour l’ouverture le 29/04 et notre diffusion d’Ik Departures s’annonce très ennuyeuse…. À l’exception d’une fuite majeure, nous allons comme un train ici, désolé pour cela. Il ne reste plus qu’à ajouter votre arrivée !

À bientôt, bisous.

Dennis & Jelle

This site is registered on wpml.org as a development site.