C’est fini (bulletin)

C’est fini (bulletin)

Notre aventure touche à sa fin après 8 mois de sport de haut niveau, ou pas (encore) complètement ? Vous pouvez le lire dans notre newsletter de septembre…

Quelque chose à fêter ?

En août et début septembre, notre calendrier est rempli de fêtes chaque année. Désormais nous pouvons en ajouter un au calendrier, car le 4 septembre nous sommes devenus les fiers oncles de Sofie !

De plus, nous nous sommes mariés pendant cinq ans le 25-08, nous avons fêté les 36 ans de Jelle et nous avons également passé un weekend Van Loy mémorable au camping.

Il y avait un barbecue complet pour toute la fête le vendredi soir (merci à nos amis anglais Chris et Michelle !), Avec un bon verre autour du feu de camp au Firepit en guise de clôture. Puis un délicieux petit déjeuner sur notre terrasse arrière le samedi, nous avons fait une balade avec pique-nique sur le VéloRail, visité les cascades de Veyrines, fait une balade sur le Col de Serre, organisé un tournoi de Pétanque, sorti dîner au Moulin de la Santoire et conclu avec un somptueux plateau de fromages et des boissons dans notre propre bar.

Le dimanche, nous avons invité tout le monde à bruncher sur la berge pittoresque, puis tout le monde est rentré chez lui satisfait. Cela nous a donné une idée, car en fait ce week-end était un plan parfait pour un arrangement de groupe. Nos chalets restent chauffés et disponibles toute l’année. Vous souhaitez en savoir plus sur les possibilités d’un weekend personnalisé en famille, entre amis ou en équipe ? S’il vous plaît n’hésitez pas à nous contacter!

Podcast et journal

Il y avait de nouveau l’attention des médias pour notre aventure. Pas d’équipe de tournage cette fois, mais après plusieurs tentatives de contact, le correspondant de La Montagne – le journal régional – s’est soudainement présenté à notre porte. Il nous a parlé et a pris ses notes, avant de nous prendre en photo au camping.

Le 17 août, l’article d’une page complète a été publié sur la façon dont nous, en tant que Néerlandais, avons émigré à St. Bonnet de Condat pour insuffler une nouvelle vie au camping. Nous avons reçu beaucoup de belles réactions et quelqu’un est même venu camper suite à cet article.

De plus, nous avons parlé à Rianne Roes pour son podcast ; tout est amour. C’était rafraîchissant de parler d’autre chose que de nos six derniers mois. Le podcast se concentre sur l’amour et nous avons donc parlé de notre vie ensemble, des hauts et des bas de ces 14 dernières années. Bien sûr, l’impact de notre projet en cours sur votre relation a également été examiné ! Le podcast sera bientôt disponible en écoute gratuite sur iTunes et Spotify. Le lien suivra bien entendu via nos réseaux sociaux et dans cette newsletter.

Météo changeante

Lentement, l’image météo commence à changer. Les premières feuilles sortent des arbres, les vastes champs reverdissent après quelques averses et les arbres commencent à montrer de belles couleurs. Pour le moment, nous essayons de nous passer du chauffage dans la maison, après tout, les prix du pétrole sont encore sans précédent.

Heureusement, nous avons reçu de nouveaux chandails et manches longues en cadeau pour l’anniversaire de Jelle, donc les vêtements de l’entreprise font leur travail ! Quand le soleil brille, il fait encore exceptionnellement beau à 20 degrés – parfois même plus agréable que pendant la chaleur de l’été. Dans la semaine à venir, même 30 degrés sont prévus ici ! Nous sommes très curieux de l’automne et attendons avec impatience un beau Noël blanc, mais cela prendra bien sûr du temps…

Fais le toi-même

Maintenant que le calme est revenu, nous avons également repris le marteau. Nous consacrons une grande partie de notre temps libre aux réparations nécessaires, à l’entretien et à une petite fuite ici et là. Naturellement, le toit figurait en haut de notre liste de priorités.

Armés d’une combinaison, de masques à gaz et de 26 litres de Xylophène (interdit aux Pays-Bas, mais librement disponible en France), nous nous sommes attaqués aux insectes dans nos fermes de toit. Ce fut un peu un choc, car lorsque nous avons commencé à gratter le bois endommagé, la structure s’est avérée dans un état bien pire que ce que nous pensions au départ. Des kilos de sciure de bois plus loin, nous avons percé des trous dans la crête, puis soigneusement injecté toutes les poutres avec des vannes spéciales.

Une fois terminé, chaque centimètre carré de bois a été traité avec une couche épaisse et maintenant nous devons attendre et voir. Nous espérons ardemment que cela éradiquera les bestioles et sinon, nous recommencerons à zéro – jusqu’à ce que nous n’entendions plus aucun grincement dans nos poutres. Une fois cela fait, nous sommes ravis de continuer à rénover le grenier; c’est un bel espace !

je suis un vrai garçon

A l’arrivée en France, nous nous sommes occupés de toutes les inscriptions et inscriptions le plus rapidement possible. La bureaucratie n’est pas un mot français pour rien et il a donc fallu se faire connaître auprès des Urssaf, CPAM, Amélie, Impôts, etc. Or le fait est que certains officiels ont eu du mal à interpréter le prénom de Jelle et peut-être le fait que nous sont deux hommes a aussi quelque chose à voir avec cela; il est devenu “Mme Russner”.

Ce n’est pas un tel désastre en soi et nous avons également connu des situations similaires aux Pays-Bas. En France, cependant, le «numero de sécurité sociale» (similaire au numéro de service citoyen néerlandais) est basé sur le sexe. Pour les femmes, cela commence par un 2 et pour les hommes par un 1. Le résultat était que nous ne pouvions nous connecter à aucune plateforme numérique et qu’un vague message d’erreur après l’autre apparaissait.

Assez difficile quand on veut déposer des déclarations de TVA ou tenter d’importer une voiture sans FranceConnect (l’équivalent du DigiD néerlandais). Lorsque vous remplissez ensuite le formulaire de contact via le site Web d’un tel service gouvernemental pour indiquer que vous ne pouvez pas vous connecter, vous recevrez une réponse informelle quelques semaines plus tard indiquant qu'”il y a un message dans la boîte de réception du portail”. Nous n’avons donc toujours pas pu nous connecter. Entre-temps, le mot rédempteur est arrivé par la poste et j’ai apparemment été converti administrativement – un vrai moment Pinocchio ! Les comptes sont en cours, ainsi que l’importation de la voiture et nous avons même une couverture temporaire sur l’assurance maladie.

Ligne d’arrivée après 8 mois

Notre objectif a toujours été de bien terminer le mois de septembre et nous pouvons maintenant conclure que nous y sommes parvenus. Nous avons soigneusement préparé le premier état financier. Notre chiffre d’affaires réalisé est proche du budget et nous avons à peu près gagné juste assez pour passer l’hiver ici, malgré les énormes investissements que nous avons faits. Le village s’est désormais presque entièrement vidé et la tranquillité est bien perceptible au camping, dans la boutique et au bar.

Nos heures d’ouverture ont été un peu réduites et il est grand temps pour les corvées laissées de côté, de s’évaluer mutuellement et de faire une petite pause De ce fait, nous serons totalement fermés pour nos congées annuelles à partir du 21 septembre, puis rouvrirons avec un nouveau courage le 1er octobre. Nous regorgeons d’idées pour les mois à venir, que nous nous ferons un plaisir de partager avec vous ultérieurement. Pour l’instant notre première ligne d’arrivée est derrière nous et nous avons prouvé à nous-mêmes et au reste du monde que notre rêve est devenu réalité !

This site is registered on wpml.org as a development site.